Connaitre son quotient intellectuel est une envie relativement répandue et partagée bien que beaucoup craignent le résultat! Ainsi, un certain nombre de tests de QI sont proposés sur le net, mais ces tests de QI ne sont en fait que de pâles imitations des test de QI officiels. Ces tests de QI sont de bons jeux de stimulation cognitive mais ne représentent absolument pas une mesure fiable. 

En effet, il existe 3 tests de QI qui sont les véritables mesures du quotient intellectuel et qui ont tous trois été mis en place par David Wechsler, psychologue américain du XXe siècle.

  • le Wechsler Preschool and Primary Scale of Intelligence ou WPPSI pour les enfants de 2 ans 6 mois à 7 ans et 3 mois. Nous en sommes à la 4e version.
  • Le Wechsler Intelligence Scale for Children (WISC) destiné aux enfants de 6 ans à 17 ans et 11 mois
  • Le Wechsler Adult Intelligence Scale (WAIS), à partir de 16 ans. 

Ces tests sont les seuls qui peuvent donner une véritable mesure de l’efficience intellectuelle d’une personne. Ils ont été normés, c’est à directe les épreuves qui les composent ont été passées par plusieurs centaines de personnes, de manière à établir le résultat attendu en fonction de l’âge du patient. Le patient sera positionné par rapport à cette norme et cette position donnera une indication sur sa façon de fonctionner. 

Qui peut faire un test de QI?

Comme mentionné plus haut, les tests de QI s’adressent à des personnes de tous âges. Les tests de QI peuvent être effectués à partir de 2 ans et 6 mois jusqu’à 79 ans et 11 mois. 

– En ce qui concerne les enfants, la demande émane souvent des enseignants, des pédiatres ou de la famille, face à certaines difficultés scolaires ou à certains comportements. 

– Chez l’adulte, la demande émane souvent du patient qui a parfois la sensation d’être différent, d’appréhender le monde d’une manière un peu décalée. Lors de l’anamnèse, le psychologue va déterminer si la passation du test a du sens par rapport à la problématique du patient ou si cela n’a pas d’intérêt. Parfois, un travail psychologique est nécessaire avant la passation du test pour que celle-ci se passe de la meilleure manière.

Pourquoi faire un test de QI chez un psychologue? 

Le matériel utilisé pour passer les tests de QI est protégé. Il est disponible uniquement pour les psychologues. Par conséquent, seuls ces derniers peuvent procéder aux tests. Si ces tests sont protégés, c’est tout d’abord pour permettre à chaque patient d’arriver vierge de toutes connaissances face au test de façon à ce que chacun bénéficie du même environnement lors de la passation.

Au delà de cela, le plus important dans la passation d’un test de Qi est l’interprétation des résultats. Les test sont passés depuis plusieurs centaines d’années mais il n’y a pas deux résultats de test qui soient identiques. Il peut y avoir des tendances similaires mais l’interprétation va permettre de personnifier les résultats obtenus, de les lire en tenant compte de l’histoire de chaque patient. 

Comment se déroule un test de QI:

L’évaluation du niveau d’efficience intellectuelle demande au minimum trois séances de travail avec un psychologue. 

  • une première session d’anamnèse: lors de cette session, le patient, avec sa famille éventuellement, reprend son histoire et les raisons de sa décision. Cette séance est très importante pour comprendre le but de ces tests de QI. 
  • Une seconde session est consacrée à la passation des tests. Cette session dure moins de deux heures. Elle peut être scindée en deux pour des patients particulièrement fatigables. Le psychologue détermine alors si seuls les items obligatoires sont nécessaires ou si d’autres items le sont également
  • La dernière session est consacrée à la remise des résultats. Là, également, il est important de prendre le temps, de comprendre les résultats, de les expliquer et d’envisager ce que cela peut induire pour le patient au quotidien, dans sa vie scolaire ou professionnelle et dans ses relations sociales. 

Parfois, les tests de QI font partie d’un bilan plus complet, comprenant également l’évaluation d’autres fonctions cognitives. Parfois, ils sont demandés seuls, dans le cas d’une suspicion de haut potentiel notamment. 

Un test de QI est-il suffisant pour déterminer si une personne a un haut potentiel? 

Les tests de QI sont indispensable lorsque l’on souhaite déterminer quel est le niveau d’efficience intellectuelle de quelqu’un. Cependant, ils ne sont pas suffisants pour indiquer qu’une personne a un haut potentiel ou non. Comme développé dans la page consacré au haut potentiel, la notion même de haut potentiel est composite et demande une étude approfondie de la personnalité avant de tirer une conclusion. Ainsi donc, les tests de QI sont souvent accompagnés de tests de la personnalité et éventuellement d’une ou deux séances d’entretien clinique afin d’étayer les données chiffrées d’informations cliniques. 

Quelles réponses apporte un test de QI? 

Les tests de QI donne le niveau de fonctionnement d’un patient à un moment M dans une thématique donnée. Les tests sont organisés en 3 ou 4 grandes thématiques, elles-mêmes contenant plusieurs aspects différents. Chaque note évalue dans un aspect dans un thème donné. Par exemple, l’item vocabulaire qui est présent dans tous les tests de QI, évalue les connaissances lexicales d’une personne dans la langue utilisée. Il est très important que la personne passe le test de QI dans sa langue natale. Et si ce n’est pas le cas, cette information devra être prise en compte dans l’interprétation des résultats.